Hello les Geeks !

 

Nous vous présentons aujourd’hui Reigns, jeu parfaitement conçu pour les supports mobiles, qui va enchanter vos envies de règne et de grandeur !

 

Le pitch

 

Vous incarnez dans Reigns un roi, dont les choix vont déterminer l’avenir de son royaume.

Un jour ou l’autre, Votre Majesté, vous devrez passer l’arme à gauche, et incarner votre successeur en vous souvenant de ce qui a conduit à votre perte. Ainsi, les règnes vont se succéder, et les ennuis aussi.

 

Un jeu de cartes version Tinder médiéval

 

Reigns vous présente sans cesse une nouvelle carte, soulevant une question à laquelle il faudra répondre la plupart du temps par oui ou par non, en la glissant au choix à gauche ou à droite. Ces cartes peuvent représenter un chevalier, une princesse, un bouffon, un bourreau, ou même votre chien d’humeur assez douteuse (je vous aurais prévenus).

img_3985

Oui : je me fais flamber – Non : je me fais flamber

 

La réponse que vous apporterez au personnage qui se présente va modifier le niveau de certains des quatre indicateurs : la Religion, le Peuple, l’Armée et le Trésor. Un seul de ces indicateurs tombe à plat, et votre règne prend fin. De même, si un indicateur arrive à son maximum, votre trône sera renversé. Ainsi, si vous n’avez plus de sesterces au fond de la bourse, les marchands prendront le pouvoir et vous tueront; tandis que si vous laissez le clergé évangéliser toutes vos terres, vous serez écartelé. Charmant, charmant.

Attention à l’apparence d’être devant un jeu simple… On est souvent tenté de répondre trop vite à toutes les sollicitations des gueux qui se pressent à notre royale porte, sans peser les conséquences de nos réponses. Et une erreur conduit vite à notre exil… ou à notre sinistre mort. Héritier suivant s’il vous plaît !

img_3976Et dire que je touchais la victoire du bout des doigts

 

Reigns, un petit jeu mais un bon challenge

 

Vous allez enchaîner les petites sessions de jeu, courtes et très rapides. Mais dans Reigns, il n’y a qu’une seule partie ! Cette partie est définie par tous les règnes successifs des monarques que vous incarnerez. Si vous voulez tout recommencer, vous pourrez toujours réinitialiser entièrement la partie.

La durée de vie de Reigns est plus que convenable, surtout que les développeurs l’ont pimenté de nombreux challenges : partir en croisade, gagner un duel, avoir une liaison… (attendez, vous ne croyez pas que j’ai finalement sauvé la princesse pour des cacahuètes ?). La rencontre de certains personnages comme la Sorcière ou le Docteur vous apporteront de nouvelles cartes.

Le but ultime étant de battre le Démon, celui qui vous piège dans ce cycle infernal.

img_399023 ans de bons et royaux services, et le peuple me renverse. Quel manque de considération.

 

Reigns est fait pour toi si :

 

tu aimes les jeux indé originaux et rafraîchissants

tu adores les jeux « casual » qu’on dégaine dans les transports en commun ou dans les toilettes

tu es fait pour tenir un sceptre et t’asseoir sur le trône (enfin l’autre trône)

 

Reigns n’est pas fait pour toi si : 

 

tu aimes qu’on te laisse d’autres choix que oui ou non

tu détestes les graphismes trop pixelisés et simplistes

tu es plutôt enclin à faire passer les rois sur l’échafaud. Pardon c’est pour toi aussi alors…

legitimus

 

Son prix ? tout petit, 2,99 €

 

Alors, prêts à prendre à votre tour la couronne ?

 

Votre dévouée Gingko

Reigns est disponible sur l’Apple Store, Google Play et Steam